Ces gens qui m'inspirent

Ces gens qui m’inspirent #01 : Ada Lovelace

27 octobre 2016 — 0

main

Ces gens qui m'inspirent

Ces gens qui m’inspirent #01 : Ada Lovelace

27 octobre 2016 — 0

Saviez-vous que le premier programmeur était… une programmeuse ? Ada Lovelace m'a beaucoup inspirée : femme noble et brillante, c'est un véritable modèle !

Bonjour toi !
Aujourd’hui est grand un jour, car j’inaugure la nouvelle rubrique du blog : « Ces gens qui m’inspirent » ! Elle servira, comme son nom l’indique, à te présenter des gens, vivants ou morts, hommes ou femmes, célèbres ou non, qui sont pour moi (et bientôt pour toi) une source d’inspiration et de motivation !

Pour cette première édition, j’ai donc choisi mon idole et modèle depuis bientôt 4 ans : Ada Lovelace !

ada_lovelace_portrait

Une comtesse pas comme les autres

Ada Lovelace, née Ada Byron, est la fille d’Annabella Milbanke et du célèbre poète anglais Lord Byron. Ses parents ont d’abord entretenu une liaison, puis se sont mariés pour éviter un scandale suite à l’annonce de la grossesse d’Annabella. Ils se séparèrent moins d’un an après la naissance d’Ada (Byron était violent, abusif et volage). Ce dernier ne les revit jamais.

C’est dans ce contexte familial un peu particulier qu’Annabella, férue de mathématiques, décide d’instruire sa fille, bien plus que les autres jeunes femmes de l’époque. Elle espérait probablement qu’en la dotant d’un esprit de rigueur, cela aiderait sa fille à ne pas commettre les mêmes erreurs qu’elle…

Ada reçut donc une éducation en mathématiques, physiques et sciences. Elle rencontre Mary Sommerville, chercheuse et autrice scientifique de l’époque, qui l’encourage dans cette voie peu commune. Elle prend le nom de « Lovelace » à l’occasion de son mariage avec William King-Noel, 1er comte de Lovelace. Il est à noter que son mari l’encouragea fortement dans sa passion.

Ada rencontre également Charles Babbage, qui devient rapidement le père qu’elle n’a jamais connu, et avec qui elle travaillera sur la machine à calculs.

Pour plus de détails sur la vie d’Ada, je vous conseille cette vidéo de Scilabus :

 

La première programmeuse. Ever.

Mais si je vous parle d’Ada Lovelace, ce n’est pas pour ses beaux yeux. En effet, la comtesse est la toute première programmeuse. Au monde. Vous ne saviez pas que « le premier programmeur » était une femme ?  Pas étonnant, puisque son travail n’a jamais vraiment été reconnu de son vivant.

En 1842, Ada  est contactée pour traduire un mémoire sur la machine à calculs, ou machine analytique de Babbage. Ce dernier n’intervint quasiment pas durant le travail de traduction et ne vit que le produit fini. Au vu du nombre de notes explicatives et de leur qualité, il suggère à Ada d’inclure ces notes et de commenter certains aspects du mémoire.  Ils travaillent ensemble, et au final, sept notes, représentant le triple du texte original, furent ajoutées à la version originale. La dernière note mentionne un algorithme : il est considéré comme le premier programme informatique, puisque jusque-là ces derniers n’étaient pas écrits avec un formalisme et un langage destinés à être exécuté par une machine.

D’après les archives de l’époque, il est plus que probable qu’Ada ait conçu, rédigé et annoté l’intégralité de son travail seule, avec la simple supervision de Babbage. Cependant, Bruce Collier, spécialiste de la machine, jugea que « cela ne serait qu’une légère exagération de dire que les notes du mémoire ont été écrites par Babbage, et que — pour des raisons qui lui sont propres — il a entretenu l’idée dans l’esprit d’Ada Lovelace, et dans l’esprit du public, que ces notes étaient d’elle. ». Un homme charmant, donc (non).

À la fin de sa vie, Ada, proche de la ruine, se mit à jouer mais ne fit que s’endetter de plus belle. Elle finit par mourir à 36 ans d’un cancer du col de l’utérus, et se fit enterrer à sa demande aux côtés de son père.

Une notoriété à titre posthume

Trop visionnaire (mais également dotée d’un vagin, qualité éliminatoire de l’époque), les travaux d’Ada Lovelace sont finalement redécouverts avec les débuts de l’informatique, vers 1977. Un langage fut baptisé de son nom en 1978.

Elle est considérée par de nombreux informaticiens comme la première programmeuse de l’histoire, et l’on peut aujourd’hui voir son portrait sur des produits Microsoft et parfois Google.

ada_lovelace_fanart

 

Ada Lovelace, mon modèle féminin

Comme beaucoup, je ne savais pas que la première programmeuse était une femme. Je l’ai appris lorsque j’ai commencé à faire du développement web, il y a quelques années. Dans ce milieu relativement masculin (et quelque peu machiste), j’étais en manque de modèles féminins.  Découvrir que cette aristocrate au caractère bien trempé avait défoncé le game m’a fait plus que plaisir. Comme souvent, les hommes ont refusé de reconnaître la valeur de la femme qui se trouvait en face d’eux. Mais Ada Lovelace est aujourd’hui célébrée et reconnue (l’Ada Lovelace’s day est le 13 octobre), ce qui prouve que les mentalités ont tout de même bien changé !

Pour finir, je vous laisse avec cette vidéo très complète de Balade Mentale ft Florence Porcel !

 

Pour la prochaine fois, je vous parlerai aussi d’une femme, mais bien plus vivante cette fois-ci !