Animé

Made In Abyss, entre horreur et mignonnerie

26 novembre 2017 — 0

main

Animé

Made In Abyss, entre horreur et mignonnerie

26 novembre 2017 — 0

Entre violence et poésie, Rico & Legu partent, pour le meilleur et pour le pire, à la découverte de l'Abysse. Une aventure originale, belle et surprenante que je vous conseille fortement !

La saison d’été  n’a pas été un cru particulièrement fou en cette année 2017. Cependant, si sur cette saison, voir même cette année entière, vous deviez choisir un animé à regarder, Made in Abyss serait dans mon top recommandation. On y suit l’histoire de Rico, une jeune fille aventurière et de Legu, son étrange compagnon.

Tout pour plaire

Avant de parler de l’histoire, je voulais d’abord souligner à quel point, avant même de savoir de quoi cela allait parler, Made in Abyss me faisait de l’œil. Au vu du trailer, on partait déjà sur une oeuvre belle. Le chara design est propre, l’animation fluide, les background magnifiques… Mais rien d’étonnant lorsqu’on voit la qualité des illustrations du manga original.

made-in-abyss-manga-ozen

Rien à rajouter de ce côté : vous verrez des épisodes léchés et travaillés.

En plus, la BO n’est pas en reste : les musiques sont magnifiques, et conviennent parfaitement à l’ambiance mélancolique et poétique de la série. Pas étonnant, puisque c’est Kevin Penkin qui est à la composition. Ce dernier a travaillé sur un certain nombres d’OST de jeux vidéo, notamment Final Fantasy XII.

Vous l’aurez compris, la forme est impeccable, et vous permet de plonger sans retenue dans le mystérieux monde de l’Abysse.

Un contraste violent

Nous sommes à Orth, une ville au bord de l’Abysse. Nul ne sait ce qui dort en ses profondeurs, mais nombreux sont les courageux explorateurs qui s’y risquent pour le découvrir. Les règles sont simples : plus l’on descend, plus la malédiction qui vous touchera sera violente, pouvant aller jusqu’à la mort. Malédiction qui ne se déclenche que si vous remontez vers la surface, même de quelques mètres.

Rico est une jeune orpheline dont la mère Lyza, est la plus grande exploratrice de son temps. Alors qu’elle vient de faire la connaissance de Legu, un mystérieux jeune homme, Lyza est portée disparue et présumée morte. Rico décide alors de partir avec Legu à la recherche de sa mère, qui l’attendrait dans les tréfonds de l’Abysse.

Made in Abyss - lyza

Si dès les premiers épisodes on comprend que l’Abysse est un endroit dangereux grouillant de monstres, l’ambiance en apparence bon enfant va vite cohabiter avec des évènements beaucoup plus sombres.

Made-in-Abyss-exploration

C’est cela aussi que rend Made in Abyss aussi prenant : clairement, deux jeunes enfants en milieu hostile ne pourraient pas survivre seuls sans se blesser très longtemps. Et je ne veux pas vous en dire trop, mais ayez en tête que l’animé est plutôt explicite sur ce point… ce qui peut surprendre lorsqu’on voit que les héros ont 12 ans.

Made in Abyss-dead

Des personnages fort(e)s

Une de mes craintes, c’était que ce petit couple se cantonne aux clichés des animés : un garçon fort, une jeune fille maladroite et en détresse… Mais rassurez-vous, il n’en est (presque) rien.

Legu, de par sa nature robotique, est en effet plutôt résistant, et indispensable à l’exploration de l’Abysse dans une relative sécurité. Mais il est trouillard, peu débrouillard et ne fait rien de lui-même.

À l’inverse, Rico a toujours étudié et exploré les premiers niveaux de l’Abysse. Elle n’a peut-être que 12 ans mais connaît la faune et la flore, les plantes comestibles et celles qui soignent, les animaux à éviter et ceux qui peuvent les aider. Limitée uniquement de par sa nature humaine, elle est non seulement intelligente mais également extrêmement courageuse.

made-in-abyss-riko

Au global, les personnages féminins sont d’ailleurs les plus badass. En dehors de Legu, les autres camarades de Rico se contentent de l’attendre, bien au chaud à Orth. Lyza est l’héroïne des explorateurs et on rencontre rapidement Ozen, également un de leurs modèles. Son assistant est d’ailleurs comme Legu, peu enclin à prendre ses propres décisions…

ozen-made-in-abyss-maruruk

En bref : un animé techniquement sublime, avec un mélange doucereux d’innocence et de violence, poétique à souhait et blindé de personnages qui cassent les codes.

Les mangas originaux ne sont malheureusement pas disponibles en France, mais la bonne nouvelle, c’est qu’une saison 2 vient juste d’être annoncée ! Je croise les doigts pour 2018, et sinon j’irai peut-être jeter un œil du côté des éditions américaines !

Fiche technique

Made in Abyss
Titre :  Made in Abyss

Réalisateur : Masayuki Kojima

Studio : Kinema Citrus

Diffusion : Tokyo MX au Japon, Wakanim en France

Statut : 1 saison complète – saison 2 annoncée